Bypass Repeated Content

Un patrimoine mondial de l’UNESCO

Monastère de Maulbronn

Paradis du monastère de Maulbronn ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, auteur inconnu
Le chef d’œuvre d’un inconnu

Le Paradis

Le porche de l’église abbatiale, également nommé « Paradis », est un véritable chef d’œuvre. Son créateur demeure toutefois inconnu à ce jour, même s’il apporta aux environs de 1220 l’art gothique primitif du Nord de la France à Maulbronn. Au fait : les portes du portail de l’église abbatiale datant de près de 900 ans sont uniques en leur genre.

Pilastres du Paradis du monastère de Maulbronn ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, auteur inconnu

Faisceau de pilastres dans le Paradis.

L’accomplissement du gothique primitif

Le Paradis compte parmi les plus beaux espaces du gothique primitif et parmi les témoins architectoniques majeurs de Maulbronn. Le nom de son architecte étant inconnu, celui-ci est communément désigné par l’expression « Maître du Paradis ». Son atelier créa le porche spacieux avec une voûte sur croisée d’ogives aux environs de 1220. Les pilastres compacts de l’époque romane ont déjà été divisés en sections individuelles, influencés par le style gothique primitif du Nord de la France. Des reliquats de peinture datant de 1430 environ ont été conservés.

Des motifs de croissant de lune gravés sur un corbeau dans la galerie sud du cloître du monastère de Maulbronn ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Julia Haseloff

Ce motif mystérieux orne également d’autres monastères.

Le motif du croissant de lune

Le motif de deux croissants opposés est visible sur les corbeaux. Ce motif peut aussi être interprété comme une sorte de pince métallique. On le retrouve à plusieurs reprises à Maulbronn et ailleurs, par exemple à Alpirsbach, Walkenried et dans la cathédrale de Magdebourg. Il pourrait correspondre au signe lapidaire d’un maître bâtisseur, mais l’occurrence du motif indique le contraire. De même, il n’est pas prouvé qu’il s’agisse d’un signe récurrent du même atelier.

Portail principal de l’église du monastère de Maulbronn ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Le portail principal à deux vantaux.

Uniques et d’origine : les portes d’église romanes

Le portail principal et le portail sud de l’église du monastère de Maulbronn sont les plus anciennes portes datées d’Allemagne. Le portail principal à deux vantaux en bois de sapin fait partie de la dotation d’origine de l’église construite en 1178. Il est orné de ferrures décoratives délicatement travaillées en fer forgé. Des reliquats de la couche de parchemin en peaux d’animaux entières ont résisté sur les deux vantaux : elles étaient peintes en rouge à l’origine. Le portail sud à un vantail présente des ferrures de porte en forme d’oiseau stylisé.

En savoir plus

Personnalités
Œuvres d'art et pièces
Époques stylistiques

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.